LINDA VALENTE

Mon histoire commence lorsque ma mère, à peine 16 ans, émerveillée devant un film qui se déroulait dans le magnifique paysage de la plage d'Arpoador, à Ipanema à Rio de Janeiro, a décidé de déménager dans cet endroit.

Ma mère a donc décidé de quitter sa ville de Manaus en Amazonie pour vivre avec un cousin à Rio de Janeiro. Des années plus tard, elle rencontre mon père qui a également décidé de quitter sa ville Juiz de Fora pour tenter sa chance à Rio de Janeiro.

Quand je suis née, ma mère a décidé de quitter son emploi et de se consacrer à la maternité, mais quelques années plus tard, la situation financière se détériorant, ma mère a décidé d’aller travailler dans un marché nocturne.

Pendant ce temps, mon père est resté avec moi à la maison. Alors, j’ai vu ma mère commencer à faire de l’artisanat, à vendre aux touristes, qui étaient toujours là, s’émerveillant de la merveilleuse ville. J’ai aidé ma mère à plusieurs reprises à fabriquer des poupées qui imitaient les femmes bahianaises de Bahia.

Cela fait de nombreuses années et jusqu’à aujourd’hui que le gagne-pain de la maison vient du marché. Quand j’ai commencé l’université en 2002, j’ai commencé à peindre et à vendre mes peintures. J’ai noué de nombreuses amitiés avec des gens qui vivent à l’extérieur du pays, j’ai commencé à voyager, à voir le monde et à aimer de plus en plus ma ville.